Choix de feu

 

Tu es Ceci et aussi Cela qui en est différent, et tu es un choix
Si tu ne désires que fuir ou posséder cela qui est différent, tu es ceci qui n’existe pas pour lui
Si tu ne transformes pas ceci en cela, tu es unique en ceci qui s’est trouvé
Le langage ne nous donne pas cela, mais l’existence du « Tu » nous représente un choix
Le langage est pourtant ceci : l’unité du discernement dans la vérité des divisions

Les accès aux qualités de l’univers sont physiquement présents
Ce sont des formules unies d’existences d’éternelles nouveautés
La cognition entre en moi quand la cognition sort du moi subliminal
Ne vaut-il pas mieux posséder l’existence que désirer le connu ?
Ne vaut-il pas mieux désirer l’existence que posséder le connu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.