ROSE ROUGE

Qui avait fait la peur, et pourquoi ce jardin fleuri ne pouvait pas être embrassé
Était-ce l’étreinte qui était impossible, ou bien toujours sa peur qui s’habillait ?
Il avait souhaité se cacher, et il attendait immobile suspendu sur l’abîme
Il avait souhaité qu’une plante colorée le prenne

Pourquoi le chat, pourquoi l’oiseau ? Pourquoi l’oreiller où mourir en rêvant ?
Rien ne se passa après qu’il ait offert cette nuit, sauf des songes plus profonds
Un matin l’animal se réveille avec des ailes et il ne les a pas vu pousser
Quelque chose de décisif ne peut pas être vu, et la vie continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *