ROSE ROUGE

Qui avait fait la peur, et pourquoi ce jardin fleuri ne pouvait pas être embrassé
Était-ce l’étreinte qui était impossible, ou bien toujours sa peur qui s’habillait ?
Il avait souhaité se cacher, et il attendait immobile suspendu sur l’abîme
Il avait souhaité qu’une plante colorée le prenne

Pourquoi le chat, pourquoi l’oiseau ? Pourquoi l’oreiller où mourir en rêvant ?
Rien ne se passa après qu’il ait offert cette nuit, sauf des songes plus profonds
Un matin l’animal se réveille avec des ailes et il ne les a pas vu pousser
Quelque chose de décisif ne peut pas être vu, et la vie continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.