Ainsi est plus que le verbe

 

Moi : L’Existence est la vérité du Pouvoir
L’Existence : Le Pouvoir me limite, il me donne la vérité en faisant contraste
La Vérité : Le mal de certains contacts de l’Existence est un de mes aspects
Le Pouvoir : En pensées je limite l’Existence infinie inconsciemment (ne me reste que des vérités de l’existence pour être le Moi de l’individuel conscient en toutes choses)

Moi : Le Pouvoir est la vérité de l’Austérité
Le Pouvoir : Je suis dans l’Austérité les contacts formateurs de l’action consciente
La Vérité : Toutes les décompositions du Pouvoir sont l’action du mental  qui se venge des contacts de l’indifférence transcendante
L’Austérité : Je suis le mental conscient de l’action limitée (voici des larmes des corps aux sens vivants et morts, pour cette vérité qui se cherche dans la décomposition du pouvoir dans les équilibres des mondes du Moi)

Moi : L’Austérité est la vérité de l’Action
L’Austérité : Mes efforts font la temporalité du Moi empli de preuves (ce que j’attends de l’existence n’est pas ce que mon mental est du verbe qui colle à toutes choses)
La Vérité : Devant l’Austérité je ne suis pas le langage
L’Action : Je suis la pourvoyeuse des formes de l’Austérité

Moi : L’Action est la vérité de l’Existence
L’Action : Je suis limité dans l’Existence qui imagine ce que je ne suis pas et je ne me connais plus
La Vérité : Je suis complète dans le Moi qui se cherche
L’Existence : Je suis partout dans cette boucle dessinée par la vérité de l’Action du Moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.