Le temps des rêves

Que faire de tout ce temps où je me vois entrer dans tant d’oublis ?
J’ai compté des nombres très loin du zéro, des éclairs ici et là
N’importe quoi mais haut et fort, puis j’ai appris à compter de zéro à dix
Alors que faire de mes nuits, si ce n’est compter tout mon domaine ?

Je me reconnais mentalement, mais à cette lueur que faire ?
J’ai été conscient dans un rêve, des éclairs ici et là…
N’importe quoi, mais j’ai traversé les apparences d’un rêve
Alors que faire du jour conscient, comment traverser le : « ? »

Voici l’analogue dans l’état d’éveil de l’expérience d’un rêve lucide
Je ne trouve pas de mot, car j’ai l’impression de rêver en cherchant
Et quelque chose de vaste me dit que je rêverai encore en trouvant
La supraconscience peut traverser les apparences de cette réalité

La lumière me tient compagnie en conjuguant deux soleils
Son éclairage me donne la possession de ce que je n’accomplis pas
La supraconscience désire de brûler et briller comme tous les soleils
Au temps des rêves, au plus profond des nuits et de l’ennui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.